Rousseau 300 Marrakech : Immobilier, riad et tourisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Meubles Déco Maison

Fil des billets - Fil des commentaires

28juil.

Les paramètres de la production d’éthanol pour la cheminée

cheminee_bioethanol.jpg

Nous savons déjà que le cheval de bataille des gouvernements pour lutter contre le réchauffement climatique est l’augmentation de la production de biocarburants. Cette production en voie d’industrialisation pose quelques inconvénients, surtout parce qu’elle fait de la concurrence à la production alimentaire. Nous parlons ici, des biocarburants produits à base de biomasse végétale. Certes les équipements comme la cheminée à l’éthanol sur le site Cheminee Bio Ethanol France  et les véhicules pourront bénéficier d’une source d’alimentation plus saine, mais à quel prix ? Nous savons déjà que pour les localités où les terres seront achetées pour la production énergétique, les populations perdront leurs terres, ces dernières ne pourront plus se régénérer comme avant, de nombreux changements négatifs toucheront ces régions. Mais les inconvénients de cette nouvelle technologie énergétique ne s’arrêtent pas. On en compte de nombreux autres, surtout sur le plan social.

les effets de la production industrielle de la bioénergie sur les plantes

La production industrielle de bio énergie entraîne avec elle la création de nouveaux produits agricoles, mais aussi des technologies qui peuvent se montrer dangereuses. Les plantes et les végétaux génétiquement modifiés sont devenus la solution ultime qui permettra d’accélérer la croissance et de rendre plus aisée la production d’énergie. De nombreuses espèces de végétaux sont manipulées, comme l’eucalyptus ou les peupliers, afin d’accélérer leur croissance et de limiter leur contenance en lignine. Différentes variétés de maïs sont également créées afin de pouvoir tirer l’éthanol des graines, mais aussi de la paille. Nous retrouvons de nombreux exemples de plantes qui sont ainsi modifiées pour  faciliter et accroître la production de biocarburants, mettant ainsi en danger la diversité biologique. Les cheminées à l’éthanol, les véhicules et même les maisons fonctionneront au carburant vert, mais qu’adviendra-t-il de nos plantes ?

La technologie va plus loin, la biologie synthétique assure que des microbes synthétiques peuvent être construits. Ces derniers pourront digérer la cellulose contenue dans les plantes, afin de faciliter le raffinage et la transformation des plantes en biocarburants et autres produits verts. La cheminée à l’éthanol pourra donc bénéficier de nouveaux carburants plus performants. Pourtant, la biologie synthétique n’est pas encore réglementée et on ne sait pas quels sont les effets que la libération dans la nature d’organismes synthétiques et modifiés pourrait entraîner. De nombreuses espèces bioénergétiques comme le panic érigé, le moringa, l’eucalyptus ou le saule, sont envahissantes, pourtant la culture de ces espèces est encouragée à travers la planète. 

05avr.

Où peut-on trouver des accessoires pour une chaise Eames DSW ?

chaise-daw-charles-ray-eames.jpg

La décoration et l’aménagement d’intérieur ne sont plus ce que l’on a connu il y a quelques années. À une époque, on pouvait conserver la même décoration d’intérieur pendant plusieurs années, sans rien changer. De nos jours, tout change très rapidement, les tendances d’aujourd’hui ne sont pas celles de demain. Chaque année vient avec ses tendances, ses couleurs, ses accessoires. Ce n’est pas seulement une affaire de professionnels, les particuliers aussi sont entrés dans la danse. Chacun suit personnellement les évolutions des tendances de design grâce aux multiples moyens de communication qui existent actuellement : les magazines, les évènements, internet, etc. Les particuliers se tiennent bien informés des changements de tendances et de design. La conséquence est que tout le monde possède au moins un meuble design de grande renommée, comme la chaise Eames DSW sur le site http://www.chaisedesign.fr/fabriquer-assise-deco-on-na-de-chaise-eames-dsw/ . 

Il est bien de se tenir informé, mais tout le monde ne dispose pas toujours des moyens nécessaires pour racheter de nouveaux meubles et renouveler totalement son intérieur. L’une des solutions est de miser sur les accessoires. Parmi les accessoires les plus populaires, qui donnent véritablement une image nouvelle à votre intérieur, nous pouvons citer les coussins, les lampes, les tapis, les vases, etc. Toutefois, les accessoires qui restent en tête de liste ces dernières années ce sont les coussins et les housses pour les fauteuils. Si vous avez de vieilles chaises Eames DSW par exemple, vous pouvez leur redonner de l’éclat en achetant des coussins design qui donneront un style particulier à l’ensemble. Vous pouvez également opter pour les housses pour refaire l’habillage des coussins de votre vieux canapé ou fauteuil.

Pour habiller les meubles il ya aussi les galettes qui peuvent habiller les chaises les plus célèbres, et qui sont même parfois adaptées au style du 20e siècle, comme la chaise Eames DSW. C’est ainsi que l’on retrouve des galettes pour chaises RAR style Eames, des galettes pour habiller la Diamond chair de Bertoia, ou encore des coussins pour habiller ou rénover les chaises Tulipe. Désormais tous ces accessoires sont disponibles dans les magasins, vous pouvez également les trouver pendant des évènements comme les foires, les salons, les festivals dédiés à la décoration et à l’aménagement d’intérieur. La nouveauté est que désormais, vous pouvez trouver des boutiques en ligne qui commercialisent tous ces éléments. Les possesseurs de  chaises et fauteuils célèbres pourront donc renouveler leur mobilier sans dépenser trop d’argent.

04déc.

L’architecte au secours du patrimoine à Marrakech et à Casablanca

architecte_a_Marrakech.jpg

Un architecte n’a pas seulement pour mission d’accompagner les particuliers et les entreprises dans la réalisation de travaux et de bâtiments. L’une de ses missions consiste également à protéger des bâtiments qui ont déjà été construits et qui font partie du patrimoine et de l’histoire d’une ville ou même de l’ensemble du pays. Dans ce contexte, en vue de protéger le patrimoine architectural de la ville de Casablanca, l’association Casamémoire composée de professionnels et de passionnés de la ville a mis en œuvre des actions afin de préserver les biens les plus anciens de la ville de la destruction. Le phénomène qui domine actuellement à Casablanca, est que la plupart des propriétaires d’immeubles anciens, les font rénover afin d’engendrer des loyers plus chers. Ce qui en suit c’est que ces bâtiments perdent leur caractère sacré et deviennent des bâtiments rénovés sans histoire.

Hôtel Lincoln, patrimoine de Casablanca

Selon le vice-président de l’association Casamémoire, qui travaille avec les architectes à Marrakech comme Bab Design et partout dans le Maroc, cette reconstruction n’est pas favorable à la ville ni à son héritage. Toutefois, malgré l’absence de plan stratégique pour conserver la ville et son patrimoine, les autorités se montrent assez réceptives et s’impliquent afin de préserver l’héritage de Casablanca. Parmi les bâtiments qui font partie du patrimoine de la « maison blanche », nous pouvons citer l’hôtel Lincoln. Il s’agit d’un bâtiment qui a été construit pendant le protectorat français, sous la houlette du Résident général Lyautey. Le souhait de Lyautey était de moderniser la ville en conservant le style néo-mauresque qui la caractérisait. En effet, il souhaitait faire de Casablanca le point de départ de l’architecture moderne au Maroc et un port de grande envergure. 

De nombreux édifices ont été construits, comme l’hôtel Lincoln, qui fût imaginé non pas par un architecte à Marrakech, mais par un architecte d’origine française : Hubert Bride. L’hôtel Lincoln est un immeuble Art Déco d’aspect majestueux qui a été inauguré en 1916, il a été utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale par les espions des États-Unis. Suite à un effondrement qui tua deux personnes, l’hôtel fut fermé en 1989. Depuis l’hôtel a perdu de sa splendeur et la façade principale risque de s’effondrer.  Selon Casamémoire, près de 4 000 édifices historiques sont dans le même état et auraient besoin de restauration et de maintien. 

22oct.

Connaître les biocarburants qui alimentent votre cheminée au bioéthanol

Cheminee-electrique.jpg

De nombreux foyers de nos jours, se servent de la cheminée au bioéthanol voir l 'exemple sur le site http://www.chemineo.fr/ parce qu’elle présente de nombreux avantages : facilité d’installation, facilité d’entretien, faible émission de gaz à effet de serre, etc. De plus c’est un équipement qui s’adapte à tous les types d’intérieur. En France, le secteur des transports émet à lui seul pratiquement le tiers des gaz à effet de serre. Afin de réduire l’émission de ces gaz, et limiter l’importation et l’utilisation des énergies fossile, les scientifiques s’attèlent à déterminer les méthodes de fabrication des biocarburants de nouvelle génération. On retrouve tout d’abord les biocarburants de première génération qui sont fabriqués à partir de produits agricoles.  Cette catégorie de biocarburants présente l’inconvénient d’être en concurrence avec la consommation alimentaire et les industries. 

Précisons que les biocarburants de première génération sont ceux que l’on utilise dans les cheminées au bioéthanol. Vu qu’ils entrent en concurrence avec l’alimentation et le secteur industriel, les scientifiques ont pensé à une deuxième génération de biocarburants. Ces biocarburants sont fabriqués à partir de déchets végétaux. Une troisième génération de biocarburants est également en étude. Ces biocarburants seront produits à partir de micro-organismes photosynthétiques que l’on retrouve dans les bioréacteurs. L’on ne peut parler de biocarburants de première génération sans parler de biomasse. La biomasse est l’une des plus anciennes sources d’énergie à travers le monde, elle se sert de l’énergie que les plantes et des déjections d’animaux dégagent. Au vu du potentiel énergétique de la biomasse, les biocarburants font l’objet de nombreuses recherches. Dans de bonnes conditions et avec une utilisation normale, la biomasse pourrait contribuer à réduire la consommation de l’essence et du gazole, et même les remplacer.

Les recherches autour des biocarburants présentent donc trois intérêts majeurs : premièrement il s’agit de limiter l’importation des carburants fossiles comme l’essence ou le gazole. En France par exemple, on a importé 60 milliards d’euros de carburants seulement en 2011. Le deuxième intérêt des biocarburants est de lutter contre le réchauffement de la planète. Lorsqu’ils sont produits sur place, les biocarburants font baisser les émissions de gaz toxiques entre 25% et 90% comparativement aux énergies fossiles. Cette baisse est renforcée par l’utilisation de la cheminée au bioéthanol. La généralisation des biocarburants pourrait donc aider à atteindre l’objectif de division des émissions de gaz effet de serre par 4.

21juil.

Une chaise qui a marqué sa génération comme un fauteuil Eames

fauteuil-lounge-eames-bois-de-rose_20130201174321.6079.jpg

Les années 1900 ont été révélatrices pour le monde du design, particulièrement pour les meubles, qui ont pris un nouveau visage, ils sont devenus de véritables objets de décoration au-delà de leur fonction première de chaise, fauteuil ou autres. Parmi les précurseurs de cette mouvance, nous pouvons citer Le Corbusier, Arne Jacobsen, et Charles Eames, et son fauteuil sur le site Famous Design http://www.famous-design.com/fauteuils-de-salon/fauteuil-lounge-eames-noyer_302.html, je dirais même et ses fauteuils, car cet architecte designer est connu pour les nombreux modèles de meubles qu’il a mis sur le marché. Il est également celui qui a suscité la production de masse des meubles design, afin qu’ils soient accessibles au plus grand nombre, à des prix raisonnables. Le design que l’on connait actuellement n’a pas toujours été comme il est, la tendance des meubles a changé avec les années et les designers. La chaise DSW fait aujourd’hui partie des classiques dans le secteur de l’ameublement, pourtant à ses débuts elle n’était pas vraiment connue. Faisons un tour d’horizon des divers changements qui ont touché le monde de l’ameublement et du design.

Les meubles design des années 1900 sont inspirés de deux sources différentes. Premièrement le mouvement surréaliste est le principe qui guide les architectes et designers dans leurs créations de l’époque. Ce mouvement apparaît vers les années 1950 et il est pour la fin des contraintes et il encourage la rébellion. En deuxième position, les meubles design tirent leur inspiration du style Art déco, mais aussi du style Bauhaus qui ont fait leur apparition au début des années 1920. Le mobilier créé par Charles Eames comme le fauteuil Lounge est marqué par le commencement d’une tendance spécialement design qui est l’ancêtre de la création contemporaine comme nous la connaissons aujourd’hui. Cette tendance a pour principales valeurs l’association de l’esthétique, de l’économie et du confort. C’est après la Seconde Guerre mondiale que la reconstruction donne la possibilité aux architectes et designers de faire adopter ce nouveau style. En 1949, on assiste à l’exposition de l’Union des Artistes modernes, pendant laquelle de nombreux meubles sont présentés au public, des meubles innovants qui sont à la fois pratiques, ergonomiques et fonctionnels. Progressivement la fabrication des meubles est laissée aux architectes et designers, et non plus aux ébénistes. 

Charles Eames, créateur de fauteuils suit cette mouvance, il propose des meubles à la fois beaux, pratiques et surtout ergonomiques, faits avec des matériaux solides et peu coûteux. C’est donc après la guerre que les premiers meubles design sont présentés, avec des courbes paraboloïdes, épurés, simples, à l’exemple de la chaise DSW. La géométrie de ces meubles ne manque pas de rappeler le style Art déco et la symétrie n’est plus un facteur obligatoire. Avec la maîtrise de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques, le meuble design atteint un autre niveau. Les nouveaux matériaux utilisés sont le contreplaqué, le polyester, la résine, le verre ou le lamifié, on en compte de nombreux autres. Les meubles ne sont plus ternes, ils sont désormais habillés avec des couleurs vives et joyeuses, afin de redonner de l’éclat aux intérieurs. 

03oct.

Le salon NIMAGINE pour trouver du mobilier pour enfant

design_pour_la_chambre_enfant.jpg
L’ameublement est une filière qui a su s’imposer progressivement dans nos esprits. Elle est sortie du cadre industriel pour se retrouver comme par magie dans nos salons. En effet, les particuliers n’ont pas vu arriver cette vague d’intérêt pour les meubles, à une époque, on sollicitait des meubles uniquement quand on avait un espace à aménager ou alors lorsque l’on souhaitait offrir un meuble. Désormais le mobilier pour enfant et pour adulte est devenu une véritable passion pour les particuliers, chacun passe un peu de temps sur Internet pour découvrir les nouveautés, savoir ce que la mode du meuble apporte de nouveau, découvrir la composition des meubles avant de les acheter etc. En gros le public n’est plus aussi ignorant qu’il l’était avant, désormais il s’informe et se surinforme au point de faire quelques propositions aux plus grands commerçants. Les formes, les couleurs, les matériaux, l’utilisation, les modes d’entretien, toutes les informations y passent. Vous trouverez d’ailleurs de quoi satisfaire positivement votre curiosité sur le site Beaufactory.

Edition 2013 du salon NIMAGINE


Le salon NIMAGINE est le rendez-vous des professionnels du mobilier pour enfant et pour adultes qui a lieu chaque automne depuis maintenant 42 années. Ce salon qui rassemble en moyenne 190 exposants venus de France, regroupe des professionnels dont l’expertise et le professionnalisme ne font aucun doute. Les visiteurs prennent plaisir à découvrir les meubles qui y sont exposés chaque année et qui se déclinent sous deux principaux axes : la mode et la maison. Vous l’aurez compris on ne retrouve pas que des meubles au salon NIMAGINE, on y retrouve aussi des vêtements, des accessoires, des bijoux, de la maroquinerie etc. Les fabricants qui ont fait preuve d’ingéniosité et d’expertise dans ces domaines de la mode et qui représentent les marques françaises sont présents au salon pour porter haut les couleurs de leurs différentes filières. Ces créateurs sont aussi là pour présenter les produits qu’ils ont récemment créés et faire quelques ventes. Les particuliers ont ainsi l’occasion de parler directement avec les fabricants afin de leur poser leurs préoccupations et d’avoir plus d’informations sur les produits qu’ils acquièrent.

Ceux qui aiment le mobilier pour enfant seront satisfaits par la « partie maison » des expositions. Cette partie regroupe les professionnels de mobilier, de décoration et des arts de la table. Les enfants y trouveront aussi leur compte avec des vêtements, des jouets de la décoration et du rangement pour leurs chambres, ainsi que des bijoux destinés à l’usage des petites filles. Des accessoires sont aussi dédiés aux hommes : des couteaux, des accessoires de bureau, des stylos mais aussi des vêtements et accessoires de mode. Les exposants sont aussi sélectionnés pour la maitrise qu’ils ont des matériaux utilisés comme le cuir, la terre, le verre etc. Le choix très sélectif des exposants fait de ce salon une des références en France.