architecte_a_Marrakech.jpg

Un architecte n’a pas seulement pour mission d’accompagner les particuliers et les entreprises dans la réalisation de travaux et de bâtiments. L’une de ses missions consiste également à protéger des bâtiments qui ont déjà été construits et qui font partie du patrimoine et de l’histoire d’une ville ou même de l’ensemble du pays. Dans ce contexte, en vue de protéger le patrimoine architectural de la ville de Casablanca, l’association Casamémoire composée de professionnels et de passionnés de la ville a mis en œuvre des actions afin de préserver les biens les plus anciens de la ville de la destruction. Le phénomène qui domine actuellement à Casablanca, est que la plupart des propriétaires d’immeubles anciens, les font rénover afin d’engendrer des loyers plus chers. Ce qui en suit c’est que ces bâtiments perdent leur caractère sacré et deviennent des bâtiments rénovés sans histoire.

Hôtel Lincoln, patrimoine de Casablanca

Selon le vice-président de l’association Casamémoire, qui travaille avec les architectes à Marrakech comme Bab Design et partout dans le Maroc, cette reconstruction n’est pas favorable à la ville ni à son héritage. Toutefois, malgré l’absence de plan stratégique pour conserver la ville et son patrimoine, les autorités se montrent assez réceptives et s’impliquent afin de préserver l’héritage de Casablanca. Parmi les bâtiments qui font partie du patrimoine de la « maison blanche », nous pouvons citer l’hôtel Lincoln. Il s’agit d’un bâtiment qui a été construit pendant le protectorat français, sous la houlette du Résident général Lyautey. Le souhait de Lyautey était de moderniser la ville en conservant le style néo-mauresque qui la caractérisait. En effet, il souhaitait faire de Casablanca le point de départ de l’architecture moderne au Maroc et un port de grande envergure. 

De nombreux édifices ont été construits, comme l’hôtel Lincoln, qui fût imaginé non pas par un architecte à Marrakech, mais par un architecte d’origine française : Hubert Bride. L’hôtel Lincoln est un immeuble Art Déco d’aspect majestueux qui a été inauguré en 1916, il a été utilisé pendant la Seconde Guerre Mondiale par les espions des États-Unis. Suite à un effondrement qui tua deux personnes, l’hôtel fut fermé en 1989. Depuis l’hôtel a perdu de sa splendeur et la façade principale risque de s’effondrer.  Selon Casamémoire, près de 4 000 édifices historiques sont dans le même état et auraient besoin de restauration et de maintien.